• Img3

    Img3

  • Img5

    Img5

  • Img2

    Img2

  • Img1

    Img1

  • Img4

    Img4



Les premières traces de l’église de Chessy remontent aux alentours de l’an mille et peut-être même entre le milieu du XIème et le début du XIIème siècle. En effet, le 11 avril 968, Arod et sa femme Angèle firent dont à l’abbé Gausmar (abbé de savigny) de la moitié de l’église de Chessy dédiée à Saint-Martin, ainsi que des terres.

Ses murs en moyen appareil, en pierre dorée,  ont été élevés selon la technique des sablières et ceux-ci rendent compte de plusieurs remaniements. Le bâtiment primitif était simple et rectangulaire : 15, 20 m de long sur 4,75 m de large, plus 5 m 80 pour le chevet.

Dans sa forme actcuelle, cette petite église pittoresque, réctifiée en 1485, est l’un des types les plus caractéristiques du Lyonnais au quinzième siècle. Le modeste porche de bois dit en galonnière qui abrite la porte de la façade repose encore sur les anciens piliers de pierre, de forme prismatique. Ce genre d’abri construit à Chessy en 1603 rappelle celui de Ville-sur-Jarnioux, village du Beaujolais.

Le sol de chaque chapelle est dallé et abrite une véritable nécropole. Elles sont toutes couvertes par une voûte ogivale. Les baies, de style gothique flamboyant, ont été restaurées en 1996.


Primitivement, l'église enrichie par les donations des familles seigneuriales de la contrée et de l’abbaye voisine de Savigny, dont elle relevait, était décorée de riches verrières de couleur. Il n’en reste que des fragments,  classés par arrêté en date du 25 Janvier 1908.




côté droit en entrant dans l'église

Vitreaux fenêtre 1


Vitreaux fenêtre 1 à droite en entrant


Dans le trèfle supérieur,
on reconnait le saint-Esprit,
sous la forme de la
colombe symbolique. 

Vitraux fenêtre 2

Vitreaux fenêtre 2 à droite en entrant


Deux têtes de profil 
un empereur romain lauré
et une femme casquée
de pur style Renaissance
surmontée d’un remplage
en forme de fleur de lys,
sur le modèle de la fenêtre
absidale de l’église de l’Arbresle. 
Vitraux fenêtre 3


Vitreaux fenêtre 3 à droite en entrant


Au sommet le Père Eternel
au-dessous,
deux anges thuriféraires.
(porteur d’encensoir)

Vitraux fenêtre 4

Vitreaux fenêtre 4 à droite en entrant
Deux anges musiciens,
et, au sommet,
une figure de saint,
traitée en grisaille. 
Vitraux fenêtre 5

Vitreaux fenêtre 5 à droite en entrant

Une simple tête mais
très habilement exécutée.

côté gauche en entrant dans l'église

Vitreaux fenêtre 1




Un fragment de grisaille,
d’une belle facture,
représente un buste de la Vierge
tenant l’Enfant Jésus,
sous une architecture renaissance. 

Vitraux fenêtre 2



Dans les ajoures,
  des chérubins exécutés au trait,
sur verre bleu.
Vitraux fenêtre 3


Thumbnail image


Au sommet,
deux belles guirlandes de fruits
  et de feuillages verts
sur fonds rouges, des chérubins
et les couronnements des baies inférieures,
formés de dauphins,
sont en bon état de conservation

Vitraux fenêtre 4

Thumbnail image

Dans la vitrerie moderne de ces baies,
on a conservé deux armoiries,
seuls restes de l’ancien vitrail,

Blason de la famille Baronnat,
très ancienne famille du pays.

d’or à trois bannières rangées d’azur,
au chef de gueules,
chargé d’un lion passant d’argent,
et d’une alliance 
Vitraux fenêtre 4

Thumbnail image

Blason de la famille de Chevrier,
très ancienne famille du pays.

de gueules
  à trois chevrons d’argent 



A l’entrée de la nef, nous signalerons encore le bénitier du seizième siècle qui présente une grande analogie avec celui de Liergues, en Beaujolais. La vasque élevée sur un dé de pierre, flanqué de quatre colonnes torses, porte une inscription  qui se déroule sur les huit faces de son pourtour supérieur, et relate que c’est l’œuvre de Jean Gerba , maçon de Chessy, qui l’exécuta en 1525.

Thumbnail image


Source réutilisée dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978.

  • Bégule, Lucien (1848-1935). Les vitraux du Moyen âge et de la Renaissance dans la région Lyonnaise, et spécialement dans l'ancien diocèse de Lyon. 1911



paroisse
Chessy les Mines est rattachée à la Paroisse Saint Vincent des Pierres dorées.


La messe est célébrée en l'église "Notre-Dame de la Nativité" à Chessy les Mines tous les premiers dimanche du mois à 10h30. Pour les autres dimanche, messe au Bois d’Oingt à 10h30.

Une fois par semaine, sont organisées des rencontres de groupes de catéchèse (classes primaires) à la maison paroissiale.

Tous les 15 jours, rencontre de l’aumônerie des collèges des Pierres Dorées et Simone Veil  à la maison paroissiale.

Pour tous renseignement contacter la paroisse au 04 74 71 62 93.

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet : www.pierresdorees.com