• Img3

    Img3

  • Img5

    Img5

  • Img2

    Img2

  • Img1

    Img1

  • Img4

    Img4


eausmlA Chessy-les-mines le service de l'eau est régi par la commune. La facturation est annuelle (du 01/07 N au 30/06 N+1). Chaque année, le relevé des compteurs d'eau a lieu durant le mois de juillet.

 

Ouverture de l'eau:

Tout nouvel habitant (propriétaire ou locataire) doit venir en mairie afin de faire une concession (contrat) d'eau.
La création d'un branchement d'eau se fait également en mairie. Cette prestation est facturée 95 € (fourniture et  pose du compteur). Ce tarif est hors travaux de raccordement à la conduite principale. 

Fermeture de l'eau:

Tout départ de la commune doit être signalé en mairie afin d'arrêter le contrat d'eau. En rappel, tous les propriétaires sont tenus d'informer la mairie de tout changement de locataire (arrivée ou départ).



 

Mairie de Chessy-les-Mines
Place de la Mairie
69380 Chessy les Mines

Téléphone : 04 78 43 92 03
Fax : 04.72.54.40.27
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.




la mairie est ouverte de 15h à 19h du lundi au vendredi, fermée le mercredi.



L’eau a une minéralisation liée à la nature des sols et des roches qu’elle a traversé. C’est cette minéralisation qui lui donne son goût et sa saveur propres, les teneurs en sels minéraux et en oligo-éléments variant selon les régions.
 

Oligo élement, sels minéraux et calcaire:

Un oligo-élément est un élément chimique, métal ou métalloïde, présent en très faible quantité et généralement indispensable au métabolisme (ex. : sodium, potassium, calcium, fluor…). Les sels minéraux sont des composés chimiques constitués de matière inorganique (ex. : bicarbonates, sulfates, chlorures, nitrates…). Notre corps en a également besoin. L’eau calcaire participe à l’apport journalier en calcium dont l’organisme a besoin. Il permet la solidification des os, le fonctionnement des muscles, la transmission de l’influx nerveux et le processus de coagulation du sang. Le calcaire n’est rien d’autre que du calcium (carbonate de calcium) auquel s’ajoute du carbonate de magnésium, éléments nécessaires au bon fonctionnement du corps. Estimé à 900 mg pour un adulte, le besoin en calcium est plus élevé pour un enfant (jusqu’à l’adolescence ) et pour une personne âgée (pour prévenir l’ostéoporose, notamment). Boire de l’eau calcaire n’est donc pas contre-indiqué.

Le désagrément principal lié au calcaire, ce sont les dépôts qui se font à haute température. C’est pourquoi il vaut mieux régler ses appareils (chauffe-eau, électroménager,…)en dessous de 60° C.



L’eau potable ne doit pas contenir de micro-organismes ou de substances à des concentrations constituant un danger pour la santé.

Nitrates : Limite réglementaire de 50mg/l

75% des apports en nitrates proviennent de l’alimentation. À eux seuls, les légumes représentent 60 % des apports alimentaires. L’eau de boisson ne représente qu’au maximum 25 % de l’apport. La réglementation limite à 50 milligrammes par litre la teneur maximale en nitrates de l’eau destinée à la consommation humaine. Cette norme a été établie pour protéger la population la plus potentiellement sensible aux nitrates : les femmes enceintes et les nourrissons. En effet, les produits de la dégradation des nitrates par l’organisme (nitrites) peuvent être toxiques, en quantité élevée, chez le nourrisson de moins de 6 mois, du fait de l’immaturité de son appareil digestif.

Plomb :

Le risque d’être intoxiqué par le plomb en buvant de l’eau est extrêmement faible (on en trouve plus dans une atmosphère polluée, les anciennes peintures, les cigarettes et dans quelques activités professionnelles). Comme on ne trouve cet élément qu’à l’état de trace dans l’eau du milieu naturel, seuls les anciens branchements en plomb et les anciennes canalisations intérieures peuvent être à l'origine d'une trop forte présence de plomb dans l'eau. La grande majorité des anciens branchements en plomb ont été remplacés.

Pesticides : limite réglementaire de 0,1 ug/l

L'apport de l'eau est une source très marginale d'exposition aux pesticides. L'alimentation est le principal vecteur d'exposition, notamment via la consommation de fruits et de légumes. D'où la nécessité de bien les laver et les éplucher.La réglementation limite à 0,1 microgrammes/litre la concentration maximale pour chaque type de pesticide identifié dans l'eau et à 0,5 µg/l la concentration totale en pesticides.Ces normes sont, pour certains pesticides, jusqu'à 20 fois plus basses que les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Aluminium :

L'aluminium est un élément naturel que l'on retrouve dans les sols, plantes et tissus animaux. Pour l'homme, 95% des apports en sels d'aluminium proviennent des aliments, la part de l'eau étant estimée à moins de 5% de l'apport quotidien alimentaire.Dans les eaux de boisson, la réglementation établit une valeur de référence à 200 microgrammes par litre d'aluminium. Ce seuil est une "référence de qualité", servant à surveiller le bon fonctionnement des installations de traitement de l'eau, et non une "limite de qualité", directement liée à des considérations de santé publique (comme la norme "nitrates", par exemple).




Sécurité sanitaire

L’eau potable est l’un des produits alimentaires les plus contrôlés en France. Elle fait l’objet d’une surveillance permanente de sa production jusqu’à votre robinet : 54 paramètres sont suivis soit de façon automatique, soit par des analyses régulières. Ces analyses sont effectuées par les DDASS (Directions Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales) dépendant du ministère de la Santé et par l’exploitant qui assure le service de l’eau. Ces contrôles consistent à vérifier si les propriétés physiques, chimiques et bactériologiques de l'eau sont sans danger pour la santé : l'eau doit être conforme aux normes de qualité, drastiques et très largement inférieures aux seuils pouvant présenter un risque pour la santé.

Des normes de qualité respectant le principe de précaution

Les normes de qualité de l'eau s'appuient sur les travaux scientifiques établissant la quantité de telle ou telle substance qu'un individu peut absorber sans danger quotidiennement tout au long de sa vie. Sur cette base, on calcule quelle quantité maximale peut être apportée par l'eau, puis on y ajoute une confortable marge de sécurité.

Les analyses officielles du Ministère de la Santé

La qualité de l'eau est strictement surveillée par le Ministère de la Santé (la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales ou DDASS pour le département) et par les exploitants. Les autorités sanitaires réalisent une synthèse officielle annuelle des résultats d’analyses. Les bulletins d'analyses officiels sont également affichés en Mairie.

Traitement par le chlore

Le chlore est le produit le plus efficace pour désinfecter l’eau : son utilisation a permis d’éradiquer toutes les épidémies graves en Europe. Quand l’eau sort de l’usine, on y ajoute une faible quantité de chlore (0,1 mg/l, soit une goutte pour 1 000 litres d’eau) pour garantir sa qualité durant son transport jusqu'à votre domicile.  Si vous trouvez que votre eau sent le chlore, il vous suffit de la verser dans une carafe en verre et de la mettre au frais une demi-heure à une heure avant de l’utiliser : le chlore étant volatil, l’odeur se sera évaporée au moment où vous la servirez. Pour un effet immédiat, vous pouvez ajouter trois ou quatre gouttes de citron par litre d’eau.

Pour télécharger le rapport complet sur le schéma directeur Eau Potable, Cliquer ici !!!!

 

Pour télécharger le rapport complet sauf les annexes (valeurs des mesures) de l'étude de délimitation du bassin d'alimentation de la source du château, Cliquer ici !!!!
Avertissement: le temps de téléchargement sera très long.

 

Les tarifs applicables durant l'exercice sont les suivants :

 

 

Rémunération du service

1er juillet 2011

Part de la collectivité

Frais d'accès au service

Pose compteur

95 €

Part fixe ( € HT/an)

Abonnement

52.30 €

Eau

Prix au m3

1.60 €

Taxes et redevances

Redevance pour prélèvement sur la ressource en eau

Redevance au m3

0.0420 €

Assainissement

Redevance au m3 (H.T. Tva: 5,5%)

1.30 €

 

 

 

 

Facture d'eau type et prix TTC du service au m³ pour 120 m³:

 

 

30 juin 2009

30 juin 2010

30 juin 2011 

Variation 2010/11

Consommation eau (H.T.)

192 €

192 €

192 € 

0 %

Part fixe

50 €

52.30

52,30 € 

0 %

Redevance prélèvement

5.04 €

5.04

5,16 € 

2,38 %

Redevance pollution

22.80 €

22.8

25,20 € 

10,52 %

Total hors taxes et redevances

269.84 €

272.14

274,66 € 

+ 0.926 %

TVA

0 €

0 € 

0 € 

0 %

TOTAL TTC

269.84 €

272.14

274,66 € 

+ 0,926 %

Total assainissement

159.60 €

164.10

168 € 

+ 2,376 %

TVA 5.5 % assainissement

8.78 €

9.02

9,24 € 

TOTAL eau et assainissement

438.22 €

445.26

451,90 € 

+ 1.49 %

 


Vous souhaitez payer votre facture d'eau ? Voici la procédure à suivre :

  • Munissez-vous de la facture dont vous souhaitez effectuer le paiement.
  • Complétez le formulaire sur notre site avec les informations présentes sur votre facture (année, 6 derniers chiffres du N° de facture, montant à régler, adresse mail).
  • Pour le N° de la facture, il faut simplement indiquer les 6 derniers chiffres de la facture. Par exemple, si vous lisez "2012-002-000209", il faut saisir "000209". 
  • Validez votre saisie en cliquant sur le bouton "Payer la facture".
  • Vous serez alors redirigé vers le serveur de paiement sécurisé de la direction générale des finances publiques sur lequel vous pourrez finaliser votre paiement grâce à votre carte de paiement.
  • Si vous n'êtes pas redirigé, vérifiez que votre navigateur Internet n'a pas bloqué une fenêtre popup. Dans ce cas, la procédure décrite en images sur le lien suivant doit être exécutée si votre ordinateur utilise le navigateur IE (Internet Explorer) sous Windows XP ou Windows 7   Cliquez ici !!!!!! 
    si vous utilisez Google Chrome, la procédure décrite sur le lien suivant doit être exécutée Cliquer ici !!!!
  • Un mail de confirmation de la transaction vous sera envoyé à l'adresse e-mail que vous aurez saisie.
 
Pour étudier le fonctionnement de la procédure de paiement, vous pouvez également
 pdftéléchargez la notice explicative.